“La Vague” paysages Bretons

“LA VAGUE” paysages Bretons

Est une peinture réalisée à l’acrylique sur une toile coton en 2018

Citation “J’ai des saisons dans le sang, j’ai des remous, j’ai des vagues, j’ai la mer et ses embruns…”

"La vague" paysage Bretons - est une peinture acrylique réalisée en 2018 et représentant de manière très stylisée une vague
Cette Peinture est une acrylique datant de 2018. Elle représente une vague stylisée presque calligraphique

Présentation

“La Vague” paysages Bretons

Pour commencer c’est une Peinture sur toile montée sur châssis. La technique utilisée est l’acrylique. Son format est de 80 x 80 cm. Sa date de réalisation est 2018.

En premier lieu cette peinture stylisée représente de manière presque calligraphique une vague très mouvementée dont la dynamique explose comme une gerbe.

En mer tout prend d’énormes proportions et chacun des mouvements en surface a sa propre dynamique,

Ainsi cette vague est-elle vivante, mouvante dans son élan vers les contours du tableau comme pour en repousser les limites.

Chaque cheveu d’eau de cette vague dans un élan énergique presque violent mène une guerre au tableau pour en faire disparaitre le cadre.

Précédemment j’ai réalisé dans le même état d’esprit une vague elle aussi très déchainée pour montrer toute la violence parfois émanant des éléments en mer.

https://pascalevallee.com/produit/peinture-la-vague-en-colere-2018/

Mon ressenti

En résumé j’affectionne particulièrement ces mouvements très dynamiques que l’on rencontre en mer ainsi également cette peinture datant de 2019.

https://pascalevallee.com/produit/vagues-peinture-acrylique-2019-figuratif-abstrait-toile-montee-sur-chassis-bois/

ou celle-ci réalisée en 2020.

https://pascalevallee.com/produit/la-vague-peinture-a-lhuile-sur-toile-impressionniste/

Cependant la mer peut aussi se montrer clémente et une véritable source de repos et de recueillement ondulant doucement au rythme de la marée.

Ainsi elle peut être calme, volupté, sans autre bruit que le bruissement provoqué par de simples cliquetis animés par le souffle d’un vent léger.

Tout comme elle peut se montrer tyrannique, sévère, meurtrière, déchainée au point que les hommes la craignent et s’en éloignent.

Par conséquent à elle seule la mer détient de grands pouvoirs sur son environnement. Elle peut donner la vie comme la reprendre d’un coup balayant comme une furie tout sur son passage.

https://www.poetica.fr/poeme-4953/didier-venturini-une-barque/

Étiqueté , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *